Quinze ans - Philippe Labro

Publié le par Sandra

Lu en 2002

quinze-ans.jpg

 

Résumé :

Le « petit garçon » a grandi. Lycéen à Paris, il a quinze ans. C'est l'âge de la solitude, des rêves, de l'attente. Un inconnu, Alexandre, entre alors dans sa vie. Le charme slave, la grâce, l'élégance font de lui un être à part. Le narrateur réussit à devenir son ami intime et gagne le droit d'aller prendre le thé avec lui au sortir du lycée, chez la vieille et curieuse « Madame Ku». Alexandre a une soeur. Et peut-être le merveilleux jeune homme n'est-il qu'une pâle copie de cette Anna, beauté fantasque et secrète, dont l'innocent narrateur va tomber totalement amoureux ... 
Cette histoire tendre et cruelle se passe au début des années cinquante. Elle est à la fois le roman d'un premier amour, et la chronique exacte d'une époque où les jeunes n'avaient pas de droits, pas de moyens, où la guerre froide allait aboutir à la guerre de Corée - quand le verbe aimer avait tout son sens, quand l'air de cithare du Troisième homme résonnait dans un univers sans télé, sans pilule, sans vitesse ... On se prend à envier ces adolescents dont les tumultes sentimentaux se déroulent entre le square Lamartine et la place du Trocadéro, qu'ils traversent parfois pour aller au Palais de Chaillot, écouter, sans comprendre la chance qui leur est donnée, le grand, l'unique Wilhelm Kempff. 
Humour, nostalgie, émotion et violence des premières expériences, on retrouve, dans ces dialogues, scènes et portraits, le ton de sincérité de l'auteur de "L'étudiant étranger". 

Quatrième de couverture



Mon avis :
Que dire de plus que ce qui est dit dans ce résumé ? Ce qui m'a particulièrement marqué avec ce livre, c'est que le quartier où se déroule une partie de l'histoire est celui où je faisait mes études lorsque j'ai lu ce livre : le XVIème arrondissement de Paris. 
J'ai beaucoup aimé découvrir le Paris des années 50', la vie des jeunes d'avant 68', leurs relations plus ordonnées et réglementées qu'aujourd'hui, suivant leurs moeurs et valeurs strictes.
Cette vie d'un jeune adolescent ne peut nous empêcher de la comparer avec notre vie à son âge, et pour moi pas encore très lointain. C'est là qu'on se rend compte de l'évolution des moeurs, de toute la liberté de pensée et d'action des jeunes d'aujourd'hui.
Sans pour autant critiquer ce mode de vie, chaque époque a eu ses avantages et ses inconvénients, la vie n'était pas plus facile à cette époque que 50 ans après. Cependant, les relations personnelles ont elles beaucoup évoluées. Elles se sont facilités dans un sens. Cependant, je pense qu'aujourd'hui, la valeur de cette époque qui nous fait le plus défaut est le respect, malheureusement.

Commenter cet article

Lunasirius 24/07/2007 16:47

Un livre que j'ai lu il y a assez longtemps et que  j'avais plutôt aimé. Une belle histoire qui ce lit très bien. J'ai d'ailleurs prévu de le relire, histoire de me le remettre un peu mieux en mémoire. =D