Le cercle des poètes disparus : N.H. Kleinbaum

Publié le par Sandra

Le-cercle-des-poetes-disparus.jpg

Résumé :

A Welton, un austère collège du Vermont, dans les années 60, la vie studieuse des pensionnaires est bouleversée par l'arrivée d'un nouveau professeur de littérature, M. Keating. 
Ce pédagogue peu orthodoxe va leur communiquer sa passion de la poésie, de la liberté, de l'anticonformisme, secouant la poussière des autorités parentales, académiques et sociales. Même si le drame - le suicide d'un adolescent - déchire finalement cette expérience unique, même si Keating doit quitter le collège, il restera pour tous celui qui leur a fait découvrir le sens de la vie.
 

Ce roman du film-événement de peter Weir, Oscar 1990 du meilleur scénario, qui a bouleversé des centaines de milliers de spectateurs.



Mon avis : 
J'avais adoré le film, en avait été bouleversé, oui oui, j'ai même versé quelques larmes comme il se doit. Dès que j'ai vu sortir le livre en 1993, je n'ai pas pu résister !

Qui n'a pas été touché par Todd Anderson, sa naiveté, sa faiblesse, sa solitude, sa timidité surtout, interprêté par un talenteux et jeune acteur, Ethan Hawke !
Qui n'a pas voulu s'abreuver des mots du professeur Keating au lieu du professeur de philosophie qui vous avez eu ?
Qui n'a pas voulu "profiter du jour présent" comme le fit Neil Perry, assouvant ses désirs d'acteur, malgré tous les avis opposés de ses parents ?

De cette oeuvre, j'en ai retiré l'envie d'avancer, de ne pas rester spectatrice de ma vie mais actrice à part entière ! Car on a qu'une seule vie et c'est à nous de faire qu'elle soit extraordinaire !



Citations :

"Que le prodigieux spectacle continue. Et que, peut-être, tu y contribues par ta rime. Quelle sera votre rime ?" (Editions Livre de poche, p.55)

"Je m'en allais dans les bois parce que je voulais vivre sans hâte. je voulais vivre intensément et sucer toute la moelle de la vie. Mettre en déroute tout ce qui n'était pas la vie, pour ne pas découvrir, à l'heure de ma mort, que je n'avais pas vécu." (Editions Livre de poche, p.70)

Commenter cet article

livremania 17/03/2009 18:23

Comme toi, j'ai adoré le film mais le livre m'a paru ennuyant et long... Peut-être parce que je l'ai lu pour mon bac de français...

Sandra 29/03/2009 19:37


Lire un livre imposé n'en donne pas la même saveur.


lit-et-rature 04/08/2007 15:52

je l'ai lu aussi et j'ai beaucoup apprécié, le livre est aussi bien que l'adaptation en film

Mathilde 31/07/2007 13:09

Je n'ai pas lu le livre non plus mais le film fut pour moi un véritable coup de coeur!!! Un seul mot d'ordre alors : Carpe Diem!J'aime beaucoup ton blog ! j'repasserais surement! ^^Bonnes vacances

anjelica 24/07/2007 11:22

Pas non plus lu le livre mais le film reste un grand moment d'émotion. Ah oui, hydromiel a raison, quand ils montent presque tous sur leurs tables, en clamant 'Ho capitaine, mon capitaine', on aimerait avoir tous fait cela au moins une fois dans sa vie !

hydromiel 24/07/2007 10:30

Je ne l'ai pas lu, mais j'ai vu le film, qui comme toi m'a beaucoup touché. Et comme toi j'ai eu la larme à l'oeil. Je ne résiste toujours pas à la scène "Ho capitaine, mon capitaine", lorsqu'ils montent tous sur les tables.....