Le vieux qui lisait des romans d'amour - Luis Sépulveda

Publié le par Sandra

chrestomanci.over-blog.com/article-6559241.html 

le-vieux-qui-lisait-des-romans-d-amour.jpg

Résumé :
Lorsque les habitants d'El Idilio découvrent dans une pirogue le cadavre d'un homme blond assassiné, ils n'hésitent pas à accuser les Indiens de meurtre. Seul Antonio José Bolivar déchiffre dans l'étrange blessure la marque d'un félin. Il a longuement vécu avec les Shuars, connaît, respecte la forêt amazonienne et a une passion pour les romans d'amour. En se lançant à la poursuite du fauve, Antonio José Bolivar nous entraîne dans un conte magique, un hymne aux hommes d'Amazonie dont la survie même est aujourd'hui menacée.
 


Mon avis :
Sous la forme d'une petite nouvelle, Luis Sépulveda raconte un moment de vie du petit village d'Amazonie El Idilio et notamment d'Antonio José Bolivar, un vieil homme vivant dans sa cabane sur les bords du fleuve et lisant des romans d'amour. 
On découvre la vie des colons débarquant en Amazonie pour y chercher de l'or, faire fortune, chasser les bêtes sauvages. La vie est difficile dans la jungle amazonienne. Alors, lorsque le corps d'un gringo est emmené dans le village, les habitants accusent les indiens Shuars originaires de la région du meurtre. Le vieil homme du village Antonio José Bolivar est sceptique. Il connait bien cette tribu ayant vécut avec eux de longues années. Ses soupçons portent sur un grand félin. La découverte peu après d'autres morts encourage le maire a organiser une chasse au fauve. Le vieil homme participe à l'expédition.

L'auteur offre ici une oeuvre écologique, rappellant les notions de respect de la nature et de la faune sauvage, les joies du retour à la nature et à une vie simple comme Antonio, dans une cabane en bois au bord de l'eau. 
L'histoire est très bien écrite, les desciptions courtes et précises nous plongent directement dans le contexte. Très rapide à lire, on veut savoir à quoi ressemble ce grand fauve si craint. Cependant, j'ai ressenti à la lecture un peu de lenteur à force de discours sur la vie d'Antonio et son parcours. 
Un agréable moment de lecture pour les vacances. En le refermant, je me suis dis qu'il était très bien mais heureusement court. Depuis le temps que j'en entendais parler, c'est chose faite !
 

L'avis de : Leeloo de Le p'tit coin littéraire, Chrestomanci

Commenter cet article

arlette 26/12/2007 22:56

J'ai beaucoup aimé. De plus j'ai eu la chance de rencontrer Sépulvéda !

Sandra 27/12/2007 19:32

Quelle chance  !

tiphanya 23/08/2007 11:27

Je ne savais pas que "histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler" était du même auteur que "le vieux qui lisait des romans d'amour". Les deux romans sont très agréable à lire et plein de poésie, bien que ne s'adressant pas forcément au même public (jeune et moins jeune).

Leeloo 16/08/2007 12:09

J'ai également été séduite par ce livre de Sépulveda. Dépaysant...

loba 15/08/2007 20:00

De cet auteur, j'ai lu 2 oeuvres : celle là que j'avais bien aimé, mais surtout "Histoire d'une mouette et d'un chat qui lui apprit à voler"!! C'est magnifique