La ferme des animaux - George Orwell

Publié le par Sandra


Challenge ABC O

Résumé :
Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Boule de Neige et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement : " Tout ce qui est sur deux jambes est un ennemi. Tout ce qui est sur quatre jambes ou possède des ailes est un ami. Aucun animal ne portera de vêtements. Aucun animal ne dormira dans un lit. Aucun animal ne boira d'alcool. Aucun animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux. " Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, un cynique, arrive encore à déchiffrer : " Tous les animaux sont égaux, mais (il semble que cela ait été rajouté) il y en a qui le sont plus que d'autres. "

Mon avis :
Voilà un beau livre riche d'aventures, mais dont on devine très vite la morale, la chute.

Sage l'Ancien, un cochon, est le plus vieux habitant de la ferme du Manoir. Il fait part de ses camarades d'un rêve où tous les animaux feraient la révolution contre M. Jones, le fermier et dirigeraient la ferme eux même, non plus comme esclave et profiteraient de loisirs, apprendraient à lire. Il leur apprend un chant révolutionnaire : Bêtes d'Angleterre.
La révolution arrive vite et les cochons, plus intelligents que les autres animaux, mettent en place le système politique, l'animalisme, de la ferme renommée La ferme des animaux. Napoléon et Boule de Neige sont les deux dirigeants de la ferme, attribuent les rôles, le travail et les rations à chacun.

Années après années, les règles de la ferme semblent changées mais aucun animal se sait suffisament lire et ne peux se rappeler de ce qu'il y avait d'écrit auparavent pour être sur des changements établits.
Pourtant, des transformations se font dans les attitudes et les comportements des cochons ...

La société animalisée d'hier comme aujourd'hui, cette image de George Orwell reste d'actualité !
Ne pas se fier aux plus intelligents que soi, ne pas écouter tout ce que l'on nous dit. A l'heure d'aujourd'hui, il est important de s'en souvenir !

Commenter cet article

Nicolas 29/06/2009 22:05

La ferme des animaux est beaucoup plus facile à lire que 1984. Sans doute est-ce dû au fait que le roman est écrit à la manière d'un conte. N'y voyons pas de naïveté pourtant: le propos est d'une grande pertinence. Bien écrit et percutant, ce roman est à lire absolument.

Sandra 05/07/2009 12:06


J'avais hésité entre ce titre et 1984, je crois avoir fais le bon choix. J'aime lire des livres dont la moral reste universelle ! Ca donne à réfléchir !


tiphanya 31/10/2008 21:10

J'ai eu du mal à lire 1984 mais pourtant la ferme des animaux me tente vraiment. On verra bien quand ma PAL aura un peu diminuer...

Sandra 01/11/2008 16:34


Je voulais lire 1984 mais ça ne m'emballait pas et me suis du coup rabbatu sur La ferme des animaux.


Virginie 25/10/2008 09:17

J'adore ce livre, et 1984 aussi, j'aime beaucoup ce côté dictatorial sans espoir, enfin ce n'est pas que j'adore mais ça me fait tellement peur, et ce genre de livres devraient être lus par tout le monde pour justement faire prendre conscience des dangers de certains gouvernements par rapports aux libertés individuelles. ils font ça tellement bien qu'on se retrouverait très vite comme Malabar sans s'en rendre compte;o)

Isil 13/10/2008 20:01

Je viens de le relire et j'aime toujours autant. Ah Boxer!

hydromiel 13/10/2008 11:06

Je n'avais pas du tout accroché à ce roman.Remarque, je n'ai pas non plus aimé "1984". C'est peut être avec l'auteur que ça bloque en fait..