L'assassin royal (T8) : La secte maudite

Publié le par Sandra

Résumé :

C'est une rude mission que Fitz, sous le nom de Tom Blaireau, accepte de la reine Kettricken : ayant endossé l'habit d'un valet, il doit ramener à Castelcerf le prince héritier, disparu vers des contrées lointaines dans de mystérieuses conditions. S'il retrouve facilement la trace du fugitif, grâce au lien magique qui l'unit à son loup, sa tâche n'est pourtant pas aisée, car le prince a été envoûté par une secte qui poursuit de sombres visées sur le royaume à travers leur otage. Placé sous l'influence mentale d'un animal étrange, l'adolescent a perdu le contrôle de ses pensées et obéit aveuglément à ses ravisseurs.

Comment Fitz va-t-il parvenir à désensorceler celui qu'il considère comme son fils ? Peut-il compter sur le fou qui voyage avec lui, déguisé sous la vêture d'un riche seigneur ? Et son vieux loup, qui arrive exténué au terme de sa vie, aura-t-il assez de forces pour le seconder ? Une nouvelle fois, Fitz doit affronter sa douloureuse condition de bâtard et servir jusqu'au péril de sa vie ces princes auxquels l'attachent les liens du sang. Rien ne lui sera épargné des tortures et des humiliations, y compris de la part de ceux qu'il pourrait croire ses amis. Et, plus que jamais, le repos, auquel il aspire et que son âge devrait lui permettre, lui reste interdit.

Mon avis :
 
15 années sont passées et beaucoup de choses ont changé dans le royaume des six-duchés. Une nouvelle menace rode. Les Pie. Des vifiers oeuvrant au nom du Prince Pie, mort torturé il y a des années car il avait le Vif. Leur objectif ? Prendre le pouvoir, faire savoir que les Loinvoyants possèdent en plus de la magie de l'Art celle du Vif; se venger des tortures et des assassinats dont ils sont victimes.
Possédant ces 2 magies, Fitz, devenu Tom Blaireau, est le plus amène pour cette mission de la plus haute importance : ramené le prince héritier Devoir à temps pour la célébration de ses fiançailles. De nouveau, Fitz reprend son rôle d'homme lige au service des Loinvoyants.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article