L'assassin royal (T9) : Les secrets de Castelcerf

Publié le par Sandra

Résumé :

Après avoir tiré le prince Devoir des griffes des Fidèles du prince Pie et l'avoir ramené sain et sauf auprès de sa mère, au château de Castelcerf, Fitz, toujours dissimulé sous le nom de Tom Blaireau, croit avoir terminé sa mission. Il songe à regagner sa chaumière isolée pour y reprendre l'existence tranquille de ses quinze dernières années. C'est sans compter avec la reine Kettricken et son conseiller, Umbre, qui lui demandent instamment de rester pour enseigner l'Art au prince. Il accepte finalement cette nouvelle mission. S'y ajoute bientôt la charge de surveiller la délégation d'Outre-mer qui escorte la fiancée du prince et semble poursuivre des visées secrètes. Tandis que la guerre civile menace le royaume des Six-Duchés à cause des Fidèles du prince Pie qui demeurent dangereusement insoumis, Fitz, toujours prêt à défendre la cause du royaume, doit se démultiplier.

Mon avis :  
Que d'actions ! Fitz donne de sa personne pour le royaume des Six-Duchés, toujours aussi fidèle et loyale. Sous le rôle de Tom Blaireau, serviteur de Sir Doré (le fou), Fitz demeure en bonne place pour assister aux grands événements du royaume, notamment aux fiançailles du prince Devoir avec la jeune princesse Outrillienne la narcheska Elliania, venue avec toute une délégation. Anciens ennemis des Six-Duchés, ces anciens pirates rouges semblent cacher quelques désirs secrets de cette alliance qui ne satisfait pas réellement la jeune fiancée.

Commenter cet article

hydromiel 20/05/2007 15:48

J'ai pris un peu d'avance sur toi puisque je viens d'entamer le tome 11 et j'adore toujours autant.

Loba 20/05/2007 08:58

Un cycle que j'ai adoré jusqu'au bout :)Même si pour ma part, Tawny man est moins fort, plus long dans ses intrigues.De cette auteure , j'ai lu aussi Les AVDLM et c'est une très bonne lecture, qui m'enchante au plus haut pointLe dieu dans l'ombre qui m'a laissé un sentiment bizarre et très contradictoireLe peuple des rennes qui n'est pas une réussite, je n'ai ressenti à sa lecturele cycle de Ki et Vandien qui est pas mal vraiment, on sent l'écriture s'affirmer