L'assassin royal (T10) : Serments et deuils

Publié le par Sandra

 

 

Résumé :

 Castelcerf, Fitz s'efforce de poursuivre sa mission : former un clan d'Art avec le prince héritier Devoir, un serviteur simple d'esprit, et lui-même. Mais comment parvenir à fondre en un tout harmonieux des personnalités aussi disparates ? Car rien n'est apaisé dans la forteresse ancestrale où la menace des Pie se fait toujours plus pressante. Ceux-ci, pétris de haine, ont réussi à introduire des espions à la cour même. Quant à la reine, elle doit recevoir des représentants du Lignage pour mettre un terme aux persécutions des vifiers. Dans sa vie privée, le malheureux Fitz est également tourmenté : son fils délaisse son apprentissage pour une belle jeune fille qui affronte à cette occasion l'hostilité de son père. Et le vieil Umbre, autrefois si lucide, semble perdre la tête : il dévoile l'ambition dévorante et insensée d'entrer dans l'héritage royal. Entre inquiétude, colère et désespoir, Fitz doit donc constamment jongler pour sauver l'avenir du royaume tant sont nombreux les dangers qui les menacent, lui et la dynastie.

 

Mon avis :

Quel désepoir ! Fitz s'est disputé avec Sir Doré (le fou) et une tension s'est installé entre les deux amis qui ne se parlent plus, à part dans le cadre de leur jeu de rôle maître-serviteur.

Fitz réussi à créer un clan d'artiseurs avec pour élèves le prince Devoir et Lourd, le serviteur d'Umbre. Mais d'où vient-il ? Grâce à son rôle de maître d'art, Fitz découvre le complot des Pies qui utilisent Lourd comme traître et espion. Il arrivera à éloigner cette menace de Castelcerf en tuant les Pies mais se retrouve gravement blessé. A l'agonie, tous ses amis se rassemblent pour le sauver. Inconsciemment, ils viennent de former le Clan d'Artiseurs de Devoir. Les secrets et la nature véritable de certains se dévoilent : Devoir apprend la vérité sur Tom Blaireau / Fitz-Chevalerie et le Fou, Umbre avoue ses ambitions et envie de maîtrise de l'Art, dont il se découvrent étant lui-même membre de la famille des Loinvoyants (demi-frère du Roi Subtil).

 

Même si on ne quitte pas Castelcerf, les intrigues nous tiennent en haleine : le fou cache plus d'un secret, le Clan d'Art de Devoir se cré de manière suprenante et se dispose de membres tous aussi différents les uns que les autres, Burrich et sa famille réapparaissent un temps à Castelcerf, Fitz entretiens involontairement le lien d'Art avec Ortie ce qui j'espère présage une future rencontre entre eux deux, qui sais. Encore un beau tome !

Commenter cet article