Le treizième conte - Diane Setterfield

Publié le par Sandra

undefined


CHALLENGE ABC 2008 LETTRE "S" 
 undefined


Résumé :
Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l'écart du monde, s'est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd'hui âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l'extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à sa biographe Margaret Lea est une injonction : elle l'invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l'imaginaire ; et elle ne croit pas au récit de Vida. Les deux femmes confrontent les fantômes qui participent de leur histoire et qui vont les aider à cerner leur propre vérité. 
Dans la veine du célèbre Rebecca de Daphné Du Maurier, ce roman mystérieux et envoûtant est à la fois un conte gothique où il est question de maisons hantées et de sœurs jumelles au destin funeste, et une ode à la magie des livres.
 

Mon avis :
 
Oups, je suis allée un peu vite et me suis tromper de bouton. Il me reste moins de 10 pages, autant dire que j'ai fini mais je le savoure. 
Mon réel avis demain ou plutôt samedi, avec plus de certitudes.

Voilà, c'est fini ! Et j'ai adoré !
Oui, c'est "une ode à la magie des livres". Je me balladais toujours avec un sac contenant le livre et un cahier pour noter les passages qui m'ont les plus marqués.  

Margaret Lea vit chez ses parents et travaille avec son père dans sa librairie de livres anciens. 
Une célèbre écrivaine, Vida Winter, lui envoi une lettre lui demandant d'écrire sa biographie. Le ton, l'écriture de la lettre interpelle Margaret qui n'a jamais lu ni ne connait cette écrivaine. Elle répart cet oubli en lisant un exemplaire de son célèbre livre "Treize contes de la métamorphose et du désepoir". Treize conte, où est passée ce dernier conte ?
De nombreuses biographies ont été écrites sur Vida Winter mais toutes différentes. Vida est une auteure qui aime écrire et inventée des histoires. Mais aujourd'hui, malade, elle veut raconter l'étrange histoire de sa vie. Margaret accepte et part vivre chez elle.
L'histoire peut débuter. Tout commence par la naissance d'Isabelle, grand-mère de Miss Winter, à Angelfield, le manoir familiale qui tombe aujourd'hui en ruine. Secrets de famille, une maison hantée, personnages au caractère bien trempé voir un peu fou, des jumelles...
L'histoire des deux femmes se dévoilent, chacune à la recherche de leur vérité.

Comment garder la surprise, ne rien dévoiler ? Dans les derniers chapitres, tout se dévoile. Pourtant tout est écrits simplement, tout semble être dit au cours des pages et pourtant, à la 1ère lecture, on est passé à côté de la véritable signification des mots. A peine fini, je veux le relire. Pouvant-on se douter de la vérité avant ? Je n'ai pas vu le temps passé, l'écriture est fluide, les descriptions simples et permettent de visualiser les paysages, la dispositions des personnages dans les pièces.
Comment vous inciter à  le lire, le parcourir, vous le procurer ? Passionnés lecteurs, précipitez-vous dessus !

L'avis de
La liseuse, Madame Charlotte, Emeraude.

Commenter cet article

Amandine 06/06/2008 20:17

Je viens de le terminer. C'est une merveille !

Catharina 03/02/2008 13:07

BonjourJ’ai mis en ligne un annuaire sur mon blog. Tu peux t’y inscrire si tu veux. C’est gratuit et réservé aux membres d’O - B. Il y a de nombreuses catégories.Pour y accéder : http://catharina.over-blog.com/ensuite colonne de gauche interactivité / annuaire Mosaïque Humaine.N’hésite pas à en parler autour de toi. Plus l’annuaire est visité, plus ton blog le sera.A bientôtCatharina

Sandra 03/02/2008 21:37

Merci beaucoup pour cette information ! Je vais m'y inscrire dès que possible.

La liseuse 02/02/2008 11:43

Contente de lire ton billet. Il me remet en tête l'histoire et ses personnages. Un de mes coup de coeur 2007.

Sandra 03/02/2008 21:35

Mon 1er livre 2008 et un véritable coup de coeur pour sûr !

Miung 01/02/2008 21:25

Euuuh un ptit mot pour te dire que j'étais super contente de t'avoir croisé dans le train jeudi soir!Je rentrais de courses pour cadeaux non fructueuses (ajouté à ça, la fatigue). Alors te voir m'a redonné le sourire Chapi :)Merci! gros bisous

Sandra 02/02/2008 08:40

Ohh, merci Valérie ! Tu es choupinette ! Moi aussi j'ai été heureuse de te voir. Et maintenant, tu vas m'avoir avec les autres filles pour tout le week end ! A toute. Bisous

Poline 31/01/2008 18:37

J'ai lu et j'ai évidemment adoré. C'est un livre magnifique. A lire absolument. Je comprends ton hésitation: comment ne rien dévoiler. En fait c'est tout simplement une histoire de fantômes... 

Sandra 31/01/2008 22:12

Oui c'est tout à fait ça ! Je l'avais emprunté à la bibliothèque mais du coup, je crois que je vais me l'acheter.